GARAGE DE LA MAIRIE

Filtre à particules - GARAGE DE LA MAIRIE

Filtre à particule

Le Filtre à Particules est un élément de la ligne d’échappement. Placé au début de ligne d’échappement, juste après le catalyseur parfois combiné avec se dernier, le FAP agit comme passoire, retenant les particules fines de suie issue de la combustion interne du carburant, dans le but de réduire la pollution de l’air. C’est dans un circuit très complexe, une sorte de labyrinthe, sous forme de nid d’abeilles produit dans un type de céramique rugueuse, qui emprisonne les particules en forçant le passage des gaz d’échappement au travers, cette accumulation de suies retenue sur ses parois obstrue le flux des gaz au bout de plusieurs milliers de kilomètres, c’est pourquoi une régénération quasi automatique est requise, plusieurs capteurs informe le calculateur des différents paramètre pour surveiller son état, le nettoyage du filtre à particules est activé lorsque ses paramètre sont critiques et que les conditions de roulage le permet. Plusieurs méthodes de régénération existent, mais le principe reste le même c’est le calculateur moteur qui organise une stratégie lorsque les conditions de roulage sont bonnes pour augmenter la température des gaz d’échappements de manière significative dès la sortie du moteur. Le but du nettoyage consiste à éliminer les particules de suie retenue dans le pain de céramique en atteignant environ 600°C à l’entrée du nid d’abeilles pour les décoller et les évacuer sous forme moins polluante. Des additifs au carburant facilite la régénération avec moins de 500°C, d’autres motorisation utilise une poste injection de carburant pour élever la température.

Comme tous type de filtre il arrivera à saturation, les régénérations ne suffisent pas à nettoyer complétement les parois du filtre, et encore moins, quand le véhicule n’est pas utilisé suffisamment longtemps sur un trajet pour finir un cycle de régénération, qui nécessite une température difficilement atteignable. Lorsque la régénération n’est plus efficace, le filtre à particules est colmaté, les gaz d’échappements sont fortement ralentis, le moteur montre des signes de faiblesse, des alertes de disfonctionnement sont communiquer par l’ordinateur de bord, il est temps de le remplacer !

Pour conserver des performances moteur efficaces et respecter l’environnement. Continuer à rouler avec un filtre à particule chargé, favorise la surconsommation de carburant, en plus d’un manque de puissance conséquent, avec le risque d’endommager d’autre organes comme le turbo ou causer des dégâts mécaniques interne au moteur, mais souvent le calculateur de gestion moteur, limite sa plage d’utilisation pour éviter de plus gros dégâts !

Abonnez-vous pour bénéficier d'une réduction de 15% sur votre prochain diagnostic.